En confinement, cultiver son jardin intérieur

Par Sophie Passot, conseillère conjugale et familiale au Cabinet Raphaël de Lyon

 

Nous voilà dans la troisième semaine de ce temps hors du temps, ce confinement qui nous est imposé pour nous protéger d’un virus  étrangement invisible et potentiellement si dévastateur.

Aujourd’hui je voudrais vous inviter à cultiver votre Jardin intérieur. Ceux d’entre vous qui ont le bonheur d’avoir en ce moment un jardin, une terrasse, ou même quelques plantes ou fleurs en pot dans leur appartement savent combien il peut être apaisant et ressourçant d’en prendre soin.

Vous n’avez pas tous cette chance d’un jardin réel, vous avez en revanche tous un jardin intérieur et le cultiver peut être aussi source de paix, de joie et de sérénité, ingrédients tellement nécessaires pour nous aider à traverser ces jours parfois difficiles.

Comme le Covid19, ce jardin est invisible à l’œil nu. Mais contrairement à lui, il n’est pas dévastateur, il ne demande qu’à donner de bons fruits, en abondance.

Pour le rejoindre, il vous faut trouver un endroit calme, à l’écart, porte fermée, et demander à vos proches de respecter ce moment que vous vous donnez pour vous seul(e). Laissez portable, tablette, ordinateur dans une autre pièce ou éteignez les.

Puis vous allez fermer les yeux et descendre l’allée de votre cœur. Pour cela, le vent doit pouvoir circuler librement, le vent c’est votre souffle, votre respiration, L’inspiration et l’expiration qui vous donnent la vie. Prenez quelques instants simplement pour respirer, prendre conscience de votre respiration. Rien d’autre.

Accueillez ensuite sensations et émotions. Un dos qui grince un peu, une tension dans le cou… que vous dit votre corps ? Une envie de pleurer, une colère contre un de vos proches, un sentiment de joie, que vous dit votre cœur ? Accueillez, laissez venir ce qui vient, sans jugement, sans censure. Quant à votre tête, laissez la bavarder, elle a du mal à s’arrêter, mais laissez glisser aussi les pensées sans vous y attarder.

Mille détours, mille cultures sont possibles dans votre Jardin Intérieur. Aujourd’hui je vous en propose une seule : vous connecter à votre meilleure terre, c’est-à-dire vos ressources profondes. Je vous propose de reconnaître et de nommer  trois merveilleuses plantes de votre jardin, trois choses dont vous êtes fier(e), particulièrement depuis le début du confinement, par exemple votre créativité pour occuper les enfants, ou votre capacité à vous concentrer quand vous êtes en télé-travail, ce moment de fou-rire que vous avez eu avec votre conjoint, ou encore votre joie à appeler les personnes que vous savez seules chez elles. Trois, c’est un minimum, s’il y en a plus allez-y, admirez toutes les fleurs de votre jardin. Ces fleurs-là elles sont en pleine santé, vous pouvez compter sur elles, remerciez-les, elles sont votre force. Appuyez-vous sur elles, dites-vous que c’est une chance de les avoir pour toute la durée du confinement et pour toujours bien-sûr.

Terminez votre balade intérieure par un temps de gratitude pour vos ressources, vos forces, vos qualités,  appelez-les avec un mot qui vous convient et qui vous donne la pêche !

Et si vous appreniez à vos enfants à cultiver eux aussi leur jardin intérieur ? Vous pouvez même essayer de vivre un moment comme celui-ci, en famille, tous ensemble, en commençant petitement 5 min par exemple et de jour en jour, si l’expérience est concluante, augmenter le temps, vous verrez vos enfants en redemanderont.

Aujourd’hui nous n’avons visité qu’une minuscule parcelle de ce Jardin qui est immense et tellement beau à découvrir et parcourir.

Dans une autre chronique, nous verrons comment prendre soin des fleurs plus fragiles de votre Jardin intérieur.

Je vous invite à nous retrouver sur le site du cabinet Raphaël, Facebook et Youtube, Toutes les conseillères du Cabinet Raphaël ont à cœur de vous aider à vivre cette période, que vous soyez seul, en couple, en famille, avec des amis,  le mieux possible.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×