Comment faire de mes fragilités une force?

La société impose ses codes et ses injonctions : montre-toi fort et sans fragilité pour rester dans la compétition.

Or les burn out et les dépressions, le mal être ou le sentiment de ne pas être soi-même sont des symptômes de plus en plus  courants. 

Alors que faire de ces limites que je porte en moi comme tout un chacun ?

Je me sens las : je n’ai pas confiance en moi,  j’ai une émotivité  sur-aiguisée, j’ai des coups de cafard, je suis timide, mon corps ne me plait pas, j’ai peur de l’avenir, je suis si coléreux, je juge sans cesse… Avouons que parmi celles-ci ou bien d’autres encore, j’ai tôt fait de reconnaître mes limites. Elles semblent parfois me coller à la peau comme de vilains parasites dont j’aimerais tant me débarrasser ! Oui, bien sûr, cela paraît tellement plus simple d’être aussi bienveillant que Gertrude, aussi beau que Georges ou aussi souriante que Sidonie ! Tous ces gens dont j’envie les innombrables qualités  que j’ai l’impression de ne pas développer pour deux sous ! « L’herbe semble toujours plus verte dans le pré du voisin » nous dit un dicton populaire.

Et si je décidais de changer de regard sur moi-même?

Dans un premier temps, je peux choisir d’accueillir objectivement qui je suis : un être de force et de fragilité. Pour cela je peux faire la liste de mes innombrables qualités et richesses, m’en réjouir et me demander si je les exploite à leurs justes mesures. Et pourquoi pas interroger mon entourage sur mes qualités?

Puis faire la liste de mes côtés plus fragiles.

Accueillir qui je suis dans ma globalité. 

Je pourrai alors examiner mes fragilités avec un regard nouveau. Donner un autre sens. Et si mes failles me permettaient d’entrer en relation avec l’autre, lui-même habité de ses propres fragilités ?

Déconcertant non ? C’est pourtant parce que je me sais vulnérable que je peux avoir besoin d’autrui, et c’est parce qu’il me perçoit imparfait qu’il peut s’ouvrir à moi de ses limites, sans crainte d’être jugé.  Alors, entre lui et moi  un  chemin se crée  plus riche et plus vrai, fait de nos forces et nos faiblesses.

 Un chemin  bordé  de nouvelles balises : « j’accueille »  «  j’ai besoin » «  je te donne », « je reçois » «  j’offre ». 

Alors bas les masques!

Adieu le visage idyllique et mensonger que tout un chacun cherche à exposer tant bien que mal au regard des autres !

Offrons-nous une possibilité  pour être heureux, toi et moi tel que nous sommes, forts et fragiles à la fois.

Facile à dire, pas facile à faire ! Et bien essayons quand même et mesurons les fruits à l’aulne de nos cœurs et de notre bonheur. 

Aujourd’hui c’est décidé : je regarde mes fragilités  et j’en fais une force pour m’accepter et te rencontrer!

Marie-Claire de Laforcade

Conseillère conjugale et familiale dans les Yvelines

Membre du Cabinet Raphaël

comment avoir une bonne communication dans le couple?

22 conseillères conjugales à votre disposition.

Depuis plus de 20 ans, le cabinet Raphaël, cabinet de conseil conjugal et familial, vous accompagne sur le chemin de votre vie affective et relationnelle.

Ces articles pourraient vous plaire !

La solitude dans le couple

La solitude dans le couple

Le sentiment de solitude peut grandir parfois insidieusement au cœur des couples. Vous vivez pourtant sous le même toit et votre projet est bien de vous aimer, alors d’où vient cet éloignement qui plombe votre envie d’exprimer ce que vous avez dans le cœur ?
Claude Guary, conseillère conjugale et familiale à Nancy, vous donne quelques pistes sur le blog du Cabinet Raphaël.

Avant, notre couple était fusionnel

Avant, notre couple était fusionnel

« Depuis plus de 10 ans, l'acteur Jason Momoa, 39 ans et l'actrice Lisa Bonnet, 51 ans, forment un couple fusionnel … » Cet extrait provient d’une recherche bien rapide sur un moteur de recherche : « couple fusionnel ». Que penser de...